La gestion des conflits liés à la garde des enfants et des options envisageables

, , ,

En Suisse, environ une séparation sur dix se termine par une bataille juridique pour la garde des enfants, mobilisant avocats, experts et tribunaux et entraînant une augmentation des mesures de protection de l’enfance.

Depuis l’introduction de la coparentalité en 2015, le nombre de mesures de protection a considérablement augmenté. En 2022, 17 769 mesures ont été prises, soit près d’un tiers de plus qu’en 2015, mettant ainsi l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) face à d’importants défis. Les séparations hautement conflictuelles représentent près de la moitié de toutes les mesures de protection de l’enfance en Suisse, mettant ainsi une forte pression sur les ressources de l’autorité.

Bien que la coparentalité ait des effets positifs pour de nombreux couples, elle engendre de nouveaux conflits pour ceux déjà très en désaccord. La nécessité de prendre des décisions ensemble peut susciter des disputes quotidiennes et exacerber les conflits.

Les litiges judiciaires réduisent les chances pour les enfants d’avoir des contacts réguliers avec le parent non gardien. Des interventions politiques sont donc demandées pour améliorer les procédures et minimiser la détresse des enfants.

Un aspect crucial du conflit est la séparation entre l’enfant et l’un de ses parents, souvent le père. Une expertise ou une influence négative peut entraîner une interruption prolongée des contacts.

Un nouveau modèle de résolution des conflits est la médiation obligatoire, qui favorise une intervention précoce pour réduire l’aliénation. Des projets pilotes à Berne et dans le canton de Vaud montrent des résultats encourageants.

En Suisse, les tribunaux ne peuvent pas imposer la médiation avant le divorce aux couples en conflit. Cependant, l’Office fédéral de la justice soutient des projets pilotes démontrant l’efficacité de la médiation pour aider les parents à trouver un terrain d’entente dans l’intérêt de l’enfant. Face à la réalité difficile des séparations conflictuelles, des solutions innovantes sont nécessaires pour protéger le bien-être des enfants et favoriser leur relation avec les deux parents, où la médiation joue un rôle crucial.