Le droit à l’assurance chômage pendant le divorce

, , , ,

Lorsque survient une séparation ou un divorce, de nombreuses personnes, hommes et femmes, peuvent se retrouver dans l’obligation de réintégrer la vie active après avoir été au foyer. Dans ces situations urgentes, il est important de savoir que des allocations de chômage peuvent être disponibles pour ceux qui en ont besoin.

Pour être éligible à ces allocations, il est nécessaire de pouvoir travailler personnellement à hauteur d’au moins 20 % en raison de votre état de santé, et d’être disposé à accepter un emploi raisonnable.

Le système d’assurance chômage est basé sur le nombre de jours travaillés. Dans ce cadre, un maximum de 90 indemnités journalières peut être accordé, ce qui équivaut à environ quatre mois d’allocations.

Il est crucial de faire valoir ce droit dès que possible. Par exemple, si vous vivez séparément de votre conjoint, la séparation du ménage ne doit pas remonter à plus d’un an pour pouvoir bénéficier des allocations. Il est recommandé de s’inscrire rapidement auprès de l’office régional de placement (ORP) de votre région. Les conseillers spécialisés pourront vous fournir des informations approfondies et vous assister dans les démarches à suivre.