Le rôle des enfants lors de la séparation parentale

, , ,

Lorsque les parents se séparent, les enfants peuvent être confrontés à différentes situations émotionnelles. Voici quelques schémas courants qui mettent en lumière les répercussions émotionnelles possibles sur l’enfant.

L’enfant intermédiaire : dans ce rôle, l’enfant devient le canal de communication entre les parents, exposé aux tensions lorsqu’il transmet des informations, ce qui peut créer un sentiment de loyauté partagée. Il est conseillé que les parents communiquent directement entre eux pour éviter de placer l’enfant dans une position inconfortable.

L’enfant observateur : l’enfant se retrouve souvent questionné sur sa vie avec l’autre parent, se sentant comme un espion et trahissant ainsi ce dernier. Il est préférable que les parents vivent leur propre vie sans interroger l’enfant sur des détails intimes.

L’enfant financier : conscient des querelles financières entre ses parents, l’enfant peut se sentir obligé de prendre parti. Il est essentiel de permettre à l’enfant de mener sa propre vie sans qu’il ait à se soucier de questions financières qui ne le concernent pas.

L’enfant réconforteur : dans ce rôle, l’enfant endosse la responsabilité de consoler ses parents face à leur détresse émotionnelle, ce qui peut compromettre son propre développement. Les adultes doivent être attentifs à ne pas confondre les rôles et à reconnaître les actions de l’enfant tout en l’encourageant à retrouver sa place d’enfant.

L’enfant qui rêve de réconciliation : même longtemps après la séparation, l’enfant peut secrètement espérer que ses parents se réconcilient, ce qui peut engendrer des sentiments d’anxiété, des fantasmes ou de la culpabilité. Les parents doivent être transparents sur la situation de séparation et rassurer l’enfant en lui faisant comprendre qu’il n’est pas responsable de la situation.